Assemblée Celtique

Portail du Monde Celte / Celtic World Portal
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joseph Bell, le premier Sherlock Holmes

Aller en bas 
AuteurMessage
Danièle

avatar

Nombre de messages : 3715
Age : 72
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Joseph Bell, le premier Sherlock Holmes   Mer 21 Sep - 0:56

Vers 1876, dans l'amphi de la faculté de médecine d'Edimbourg. Le professeur Joseph Bell s'adresse à un patient qu'il voit pour la première fois:

"Vous, mon ami, vous avez servi dans l'armée!

-Oui, Monsieur, répond l'homme habillé en civil.

-Cela ne fait pas longtemps que vous avez quitté votre service.

-Non, Monsieur.

-Vous appartenez à un régiment des Highlands?

-Oui, Monsieur.

-Sous-officier.

-Oui, Monsieur.

-Vous étiez stationné à la Barbade.

-Oui, Monsieur.

"Vous voyez, Messieurs, déclare Bell en s'adressant à son auditoire d'étudiants médusés. C'est un homme respectueux qui s'est présenté devant nous, mais il n'a pas oté son chapeau. C'est une pratique usuelle dans l'armée. ll se serait, naturellement, adapté aux usages de la vie civile s'il avait quitté l'armée depuis un certain temps. Il émane de lui une certaine autorité, il est certainement écossais. En ce qui concerne La Barbade, il se trouve qu'il souffre d'éléphantiasis (un épanchement chronique de la lymphe en dehors des voies lymphatiques), et c'est une maladie que l'on trouve là-bas, pas en Grande-Bretagne."



Dans le public, un certain Arthur Conan Doyle, assistant du docteur Bell, prenait fébrilement des notes, consignant avec précision les détails de la séance.

Il n'oublierait jamais la formule fétiche de son professeur: "Observe carefully, deduce shrewdly, and confirm with evidence" (Observez soigneusement, déduisez astucieusement, confirmez avec des preuves)

Il ne le savait pas encore, mais le professeur Bell venait de lui offrir le modèle du héros qui ferait sa renommée d'écrivain: le détective Sherlock Holmes.



Je vous en dirai plus une prochaine fois. Je résume l'article paru dans la revue "Géovoyage" de Juillet-Aoüt 2011, sur l'Ecosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surlesentierdesfees.over-blog.com/
Goulven.

avatar

Nombre de messages : 559
Age : 52
Localisation : An Douar
Date d'inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Joseph Bell, le premier Sherlock Holmes   Mer 21 Sep - 8:39

Très intéressant,merci Dame Danièle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celtiquattitude.forumsactifs.com/
Danièle

avatar

Nombre de messages : 3715
Age : 72
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: Joseph Bell, le premier Sherlock Holmes   Sam 24 Sep - 0:44

"Il était le personnage le plus marquant que j'aie rencontré..., un homme maigre, énergique, avec un visage anguleux, des yeux gris perçants, des épaules saillantes et une démarche saccadée." Voilà ce qu'écrivait Conan Doyle à propos de son professeur.





Joseph Bell était né en 1837; il descendait d'une famille d'éminents chirurgiens. Il enseignait l'anatomie et entrainait ses étudiants à l'art d'établir un diagnostic rapide et précis.

Il faut dire que cette époque connaissait une industrialisation à outrance, que ce développement industriel s'accommodait de la misère atroce et de l'insalubrité qui régnaient dans les quartiers ouvriers. Plusieurs épidémies avaient frappé simultanément la ville d'Edimbourg, les hôpitaux étaient débordés et les médecins y travaillaient jusqu'à l'épuisement. Bell était l'un d'eux.



La faculté de médecine d'Edimbourg était un centre de recherche reconnu, en pointe dans les domaines de l'accouchement, de la psychiâtrie et de l'anesthésie, très réputée aussi dans le domaine de la chirurgie. Beaucoup de médecins étaient d'ailleurs, comme Joseph Bell, au service de la famille royale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surlesentierdesfees.over-blog.com/
Ceridwen

avatar

Nombre de messages : 722
Age : 29
Localisation : Hautes-Pyrénées
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Joseph Bell, le premier Sherlock Holmes   Sam 24 Sep - 22:01

C'est très intéressant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danièle

avatar

Nombre de messages : 3715
Age : 72
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: Joseph Bell, le premier Sherlock Holmes   Mer 28 Sep - 0:56

En 1876, Arthur Conan Doyle avait 17 ans. Sa famille peinait à lui payer ses études de médecine. Ce fut donc une chance pour lui d'être choisi comme assistant par le docteur Bell. Entre autres tâches, il devait prendre note des renseignements essentiels sur les patients, avant de les emmener vers l'amphithéâtre où son maître faisait la démonstration de la puissance de l'observation. Les cours magistraux du Dr Bell comportaient un luxe de détails impressionnant et c'est le même empirisme scientifique qui anime Sherlock Holmes: élaborer des théories avant d'avoir rassemblé des faits est une erreur car, sans qu'il y paraisse, on se met à modifier la réalité pour l'adapter à la théorie, répète-t'il à Watson.



Dès la fin du Moyen Age, des penseurs comme Guillaume d'Ockham préconisaient déjà la déduction logique à partir de la perception des sens. Mais la pensée théologique dominait alors, et la théorie l'emportait sur l'observation, d'où la lenteur des progrès scientifiques. C'est au XIXème siècle que les techniques d'observation et de mesure se généralisèrent et que l'on procéda à l'auscultation systématique des patients. Armés de loupes, de stéthoscopes et de mètres, les médecins se transformaient en détectives!



C'est ainsi que Joseph Bell travaillait aussi discrètement comme expert médico-légal. Scotland Yard l'aurait consulté à propos de Jack l'Eventreur. Mais c'est dans l'affaire Chantrelle qu'il s'illustra. Ce Don Juan notoire avait contracté une assurance-vie au nom de sa femme... qui mourut trois mois plus tard. Chantrelle déclara un empoisonnement au gaz, et en effet on constata une fuite du chauffage dans la chambre de la défunte. Mais Joseph Bell et son confrère Henry Littlejohn prouvèrent par déduction que la femme avait été empoisonnée à l'opium. De fait, un pharmacien déclara que Chantrelle lui avait acheté de l'opium avant le décès. Celui-ci fut exécuté pour meurtre.

Joseph Bell était donc déjà Sherlock Holmes avant que Conan Doyle ne crée ce personnage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surlesentierdesfees.over-blog.com/
Danièle

avatar

Nombre de messages : 3715
Age : 72
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: Joseph Bell, le premier Sherlock Holmes   Mer 5 Oct - 0:42

Physiquement aussi, il y a comme un air de famille entre le doteur Bell et Sherlock Holmes. Le Dr Watson décrit celui-ci comme mesurant plus de six pieds (1,80m) et si maigre qu'il en paraît beaucoup plus grand. Ses yeux sont vifs et pénétrants, son nez aquilin lui donne un air déterminé. Tout comme Bell, Holmes s'intéresse à la graphologie et à l'étude des dialectes, il parle avec l'accent écossais et joint les bouts de ses doigts quand il réfléchit. Mais alors que Holmes est dépeint comme un marginal bohême porté sur la cocaïne, Bell était un homme affable, marié, père de trois enfants, et ne manquait jamais la messe du dimanche.

Bell était parfaitement au courant de l'existence de son double de fiction, dont il aimait bien lire les aventures. Conan Doyle avait même un jour dédié les aventures de son héros "à son vieux professeur Joseph Bell". On peut se demander si le détective n'avait pas déteint sur son modèle quand on entend le Dr Bell déclarer à la presse: "L'erreur fatale d'un policier est de construire la théorie en premier, et de chercher ensuite à lui adapter les faits." Et sans doute aussi avait-il fini par trouver le parrallèle un peu pesant quand il déclarait: "J'espère que les gens ont une image de moi différente et surtout plus positive que celle que montre Conan Doyle."



Depuis 2001, l'Institut de recherche médico-légal d'Edimbourg porte le nom de Joseph Bell. Sans Sherlock Holmes, le Dr Bell n'aurait sans doute pas atteint cette notoriété... et sans lui, le détective n'aurait sans doute pas vu le jour.

Au fond, estimait Bell, " Conan Doyle a inventé toute une histoire à partir de pas grand-chose." Toute une histoire, mais avec ce message: prêtez attention aux petits détails insignifiants, ce sont eux qui constituent la vie, ils peuvent même devenir primordiaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surlesentierdesfees.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph Bell, le premier Sherlock Holmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Bell, le premier Sherlock Holmes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)
» Sherlock Holmes
» Géographie de Sherlock Holmes (Les moutons électriques)
» Livre - "Sherlock Holmes et le fantôme de l'opéra" de Nicholas Meyer
» Une suite à Sherlock Holmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assemblée Celtique :: Actualités :: Gaelie-
Sauter vers: